Bona annada !

Bona annada !

Cal levar lo veire pichonèls e grands
Ongan La Talvera manja sos 40 ans.

Sus La Talvera quaranta annadas
A culhir floretas e beutat
E a semenar dins las pensadas
De perfums d’òc e de libertat.
S’avèm assubtada aquela estrada
Lo devèm a la votz, a las mans
D’un fum de personas encontradas
Que totjorn ne seguissèm lo pas.
Mas l’òbra es pas jamai acabada
Demòran de tresaurs a inventar…
Alara vos disèm “Bona annada !”
E nos tornam metre a caminar.

Daniel Loddo e tota la còla de La Talvera

Il faut lever le verre petits et grands
Cette année La Talvera mange ses 40 ans.

Sur La Talvera quarante années
À cueillir petites fleurs et beauté
Et à semer dans les pensées
Des parfums d’oc et de liberté.
Si nous avons suivi cette route
Nous le devons à la voix, aux mains
D’une multitude de gens rencontrés
Dont nous suivons toujours les pas.
Mais l’oeuvre n’est jamais achevée
Il reste des trésors à inventer…
Alors nous vous disons “Bonne année !”
Et nous nous remettons à cheminer.