Projet d’espace dédié aux musiques de l’Albigeois : Lo castèl encantaire, le château enchanteur…

Projet d’espace dédié aux musiques de l’Albigeois : Lo castèl encantaire, le château enchanteur…

La mairie de Lacaze avec le soutien de la mairie de Vabre, était en quête depuis longtemps d’un projet qui pourrait occuper une partie du château du village et contribuer à la valorisation de la vallée du Gijou en s’appuyant sur son histoire musicale. De son côté l’Association CORDAE La Talvera, qui œuvre depuis plus de 40 ans, à la recherche, la valorisation et la création, autour du patrimoine oral et musical du département du Tarn et des régions limitrophes, était à la recherche d’un lieu emblématique pour créer un espace dédié aux musiques de l’Albigeois (département du Tarn), notamment aux musiques traditionnelles.

Un lieu emblématique

Le projet tel qu’il est imaginé, de portée départementale, ne peut qu’être renforcé et acquérir encore plus de sens par son implantation dans une zone de montagne telle que la vallée du Gijou.

Cette vallée en effet, est d’une certaine façon le réceptacle et le point de mire de l’histoire des musiques populaires dans le Tarn, à divers niveaux.

En premier lieu, elle est au cœur de l’aire de jeu du graile (hautbois des Monts de Lacaune) et l’un des endroits où cet instrument s’est le plus longtemps maintenu. On recensait dans la zone (Vabre, Saint-Pierre, Lacaze, Montredon-Labessonnié…) une grande concentration de grailaires, joueurs de cet instrument. Nous avons pu y recenser aussi une quinzaine de fabricants de ce type de hautbois, et Vabre était le lieu d’implantation de l’un des luthiers les plus prolixes de la région, le célèbre Joseph Mahoux connu au début du XXe siècle comme “le plus grand ménétrier du Tarn”.

Si la craba (cornemuse) y était un peu moins jouée que dans d’autres secteurs du département, (Sidobre, Montagne d’Anglès, régions de Castres et de Mazamet, vallée du Thoré, Montagne noire et Lauragais), Joseph Mahoux originaire de Cuxac-Cabardès en fabriquait aussi, de même que des flûtes ou des fifres.

La vallée du Gijou et en particulier Saint-Pierre-de-Trivisy, étaient par ailleurs, le pays de Landou, Armand et Edmond Landes, chansonnier et dernier errant des Monts de Lacaune, dont les chansons résonnent encore dans la mémoire de chaque habitant de la montagne.

Enfin, Vabre fut parmi les premières bourgades de la montagne à voir se constituer une société musicale (Les Enfants de Vabre) dès la décennie 1870, celle-ci existant toujours de nos jours. Cette région des monts de Lacaune joua de surcroît un rôle important dans l’émergence autour des années 1970, des musiques actuelles, et du renouveau des musiques traditionnelles.

Un espace en lien avec son territoire et ses habitants

Le projet mis en place avec l’association CORDAE La Talvera – qui fera profiter l’espace envisagé de l’ensemble de ses collections instrumentales, photographiques et sonores, et de son savoir-faire – se veut un projet collectif où tous les habitants de la montagne peuvent participer, en apportant lor pèira al clapàs, leur pierre au monument.

Nous demandons donc à tous ceux qui possèdent des instruments, des photos, des outils liés à la facture instrumentale (tour à pédale ou à perche par exemple), des témoignages, chansons, contes, etc, et qui souhaitent apporter “lor pèira al clapàs” de nous contacter le plus rapidement possible afin de participer avec nous à cette belle aventure.

Lo castèl encantaire, nom du futur espace, pourrait ouvrir dès 2022 ou 2023. Il proposera, outre son espace muséal, une série d’animations, de stages, de spectacles, de colloques, ce qui contribuera à attirer dans la vallée de nombreux visiteurs. Il fonctionnera en réseau avec d’autres lieux de valorisation des traditions musicales tels que la Maison de la cabrette à Cantoin dans l’Aveyron et d’autres.

N’hésitez pas à nous contacter :
Mairie de Lacaze : 05 63 37 55 98, maire.lacaze@orange.fr
Association CORDAE La Talvera : 05 63 56 19 17, talvera@talvera.org